Une enquête ouverte, plusieurs boutiques de vente de CBD fermées en France

Plusieurs boutiques, notamment dans le centre de la France, qui vendent des produits au cannabidiol (CBD) ont annoncé leur fermeture “Pour une durée indéterminée” après une enquête ouverte par le parquet d’Aurillac pour trafic de stupéfiants, a-t-on appris mercredi 26 octobre 2022 de sources concordantes.

Deux hommes et deux entreprises ont été inculpés jeudi 20 octobre, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le tribunal d’Aurillac, a indiqué une source judiciaire.

Ces délits “une cible de trafic d’êtres humains en résine de chanvre ou CBD avec un taux de THC (tétrahydrocannabinol) supérieur à 0,3%”a déclaré cette source.

Lire Aussi :  Kiev nie toute intention de recourir à une « bombe sale » ; Washington assure que les accusations russes sont « clairement fausses »

Le THC est la molécule aux effets psychoactifs, et son seuil ne peut dépasser 0,3 % en France.

Magasins fermés, site en maintenance

Les inculpations portent notamment sur l’importation, l’acquisition, la détention, le transport, l’usage et la fourniture ou la cession de stupéfiants, mais aussi sur « l’usage commercial frauduleux » et « l’exercice d’activités réservées à la profession de pharmacien sans remplir les conditions d’exercice ». . de ce poste.” Les deux hommes ont été placés sous contrôle judiciaire.

Lire Aussi :  Accusé de viols de mineurs au Vietnam, un médecin français fait faux bond à son procès à Paris

Les commerces de la même enseigne, à Aurillac, Limoges, Montluçon (Allier), Guéret, Bourges et Vierzon (Cher) ont annoncé la fermeture sur les réseaux sociaux “Pour une durée indéterminée” et un autre à Montauban (Tarn-et-Garonne) a été scellé.

Le site Web de la chaîne dit oui “prenez soin de vous”.

Lire Aussi :  Cinq médailles de bronze pour la France aux Mondiaux de para-badminton, en attendant mieux

L’un des défendeurs conteste

Selon l’AFP, l’un des prévenus, âgé de 27 ans, possédait trois boutiques “contester tous les faits”aucune envie de parler davantage.

L’avocat des deux hommes, Me Xavier Pizarro, n’a pas voulu répondre “Sur une étude en cours”.

Fin janvier, le Conseil d’État a suspendu un arrêté gouvernemental interdisant la vente de fleur et de feuille de chanvre chargées en CBD, la molécule non psychotrope du chanvre.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button