“Surtout ne pas trop penser aux 32èmes de finale”

Au foot, on joue à partir de ce week-end 8e tour de la Coupe de France – la dernière avant les 32e de finale et l’entrée en lice des clubs de Ligue 1. St-Pryve-St-Hilairele dernier représentant du LOIRET et envoyé au tour précédent
Dijon, club de Ligue 2, déménagement ce samedi après-midi à Bourges (coup d’envoi à 18h au stade Jacques Rimbault). Les 2 équipes jouent en National 2, mais pas dans le même groupe. Entretien avec Baptiste Ridira, entraîneur de St-Pryvé.

Logo France Bleu

Alors qu’on vient d’éliminer Dijon et qu’on affronte Bourges, la seconde moitié de son groupe de National 2, ne risque-t-on pas d’être trop confiant ?

Vous pensez peut-être de l’extérieur, mais je peux vous assurer queon a préparé ce match comme on a préparé Dijon – ce n’est pas dans nos habitudes de changer nos habitudes ! Là où il faut se concentrer, c’est que c’est un match à élimination directe : il faut garder ça à l’esprit, un match de Coupe, il faut le gagner. Que ce soit contre une équipe pro ou contre une équipe amateur comme nous, vous devez utiliser les mêmes ingrédients et la même intensité. Le fait que Bourges soit mal classé en championnat ne permet pas de se détendre, au contraire.

D’autant plus que son nouvel entraîneur, l’ancien international William Prunier, est venu à Bourges fin octobre !

Ils sont vraiment de bonne humeur avec une victoire et un nul, un peu comme nous en plus avec nos victoires contre Dijon et contre Rouen… Bref, un tel jeu est souvent gagné par l’énergie et l’esprit : nous devons retrouver les ressources que nous avons déjà utilisées lors des dernières réunions et surtout ne pas être complaisants. Nous ne pouvons réussir que si nous sommes à 200 %.

Avec, dans un coin de la tête, la perspective de rejouer en 32e de finale et éventuellement une grosse équipe…

Oui, on ne peut pas le cacher, on le sait car on l’a déjà vécu ** le 32e de finale, c’est un vrai événement **, alors c’est excitant de penser qu’on peut se donner une chance de redonner vie à ça. Mais, sûrement, cela ne doit pas nous faire sortir de notre jeu, ou de notre assemblée. Dans le parcours qu’on a, on a montré beaucoup de tension et beaucoup d’implication jusqu’ici, et on sait qu’il faut pouvoir refaire ça pour aller le plus loin possible. Alors face à Bourges, il ne faut pas trop penser au 32e de finale !

Source

Lire Aussi :  INFO EUROPE 1 - Délestages : internet et téléphones coupés, écoles fermées... Le plan du gouvernement

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button