Sports | Supporteurs violents de l’ASSE : jusqu’à 5 ans d’interdiction de stade et un an de sursis

Par La Provence (avec AFP)

Mercredi, 11 supporters stéphanois ont été condamnés à des peines de deux mois à un an de prison avec sursis et à des interdictions de stade de deux à cinq ans, lors du dernier match de la saison en mai.

Le 29 mai, après un match de barrage contre Auxerre au stade Geoffrou-Guichard (1-1, 4-5 aux tirs au but) qui a vu les Verts relégués en L2, la pelouse a été attaquée par plusieurs centaines de personnes. Et plusieurs dizaines de fumigènes ont été lancés vers la tribune officielle, provoquant un départ de feu.

Des gendarmes mobiles, protégés par leurs boucliers, ont également mis en place un cordon pour empêcher les supporters violents de pénétrer dans la tribune, avant de lancer des grenades lacrymogènes sur la pelouse.

Mercredi, 11 hommes âgés de 21 à 34 ans appartenaient à l’ultra-groupe Green Angels, ou Magic Fan.

L’un d’eux a été condamné à trois ans de prison supplémentaires en raison de son statut militaire, tandis qu’une obligation de soins psychiatriques a été prononcée contre le récidiviste, qui a échappé en novembre à une peine de huit mois de prison, la peine la plus sévère ayant été prononcée à l’époque. 16 Écoute.

Le président des fans de Magic, le seul à avoir plaidé l’acquittement, a reçu dans le même temps la radiation de sa condamnation au deuxième casier judiciaire afin qu’il puisse conserver son emploi de sapeur-pompier professionnel.

L’AS Saint-Etienne et la Ligue de football professionnel, parties civiles, ont reçu “1 euro de dédommagement pour préjudice photo par prévenu», a souligné Stéphanie Perrin, présidente du tribunal correctionnel de Saint-Etienne. Les quatre prévenus n’ont pas réagi lors de l’audience de mercredi. Leurs avocats ont indiqué qu’ils ne devaient pas faire appel.

Je suis convaincu que la Cour a eu tout à fait raison de tenir compte de l’aspect quelque peu inconséquent donné à cette affaire et de ne pas s’abstenir de prononcer au cas par cas des acquittements partiels et des sanctions plutôt que des préjudices à réformer. demande“, a annoncé Laurent Verrelac, défenseur des quatre défenseurs.

A l’audience, il a plaidé “Passion accrue, colère accrue“.

Source

Lire Aussi :  Adam Scott s'empare seul des commandes, Pierre Pineau en course pour une place à The Open

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button