Saint-Nazaire : de Gosselin à Spencer, les visages d’un promu surprenant en Ligue A

Je promets, le banc n’est pas démangeaison “Non. Au gymnase Coubertin de Saint-Nazaire, Gilles Gosselin est désormais de retour les soirs de match. Entraîneur du club de la Loire depuis 2010, il a pris la relève à l’intersaison en tant que directeur général.” Je n’ai pas hâte de retourner sur le terrain mais toujours bien performer, c’est mon humeur Gosselin sourit. Et pour cause : le retour du SNVBA en Ligue A ne s’est pas bien passé. Quatre jours plus tard, il dirigeait Montpellier – le tenant du titre – à nouveau dans une salle comble (1500 spectateurs) à Sette-Poitier. Seuls les déplacements ont interrompu la joie motivante jeudi dernier (1-3). On s’attend à ce que jeudi soir (20 heures) à Coubertin, Toulouse côtoie les artisans des retrouvailles réussies entre le club ligérien et l’élite française du volley.

Gosselin-Rubinho, un mariage franco-brésilien

L’attente a duré moins de deux mois. Après avoir remporté la finale d’affiliation contre Saint Quentin en mai pour se placer sur le banc du SNVBA, Gilles Gosselin s’est découvert un CV inattendu. Quant à Robinho, l’ancien entraîneur adjoint des champions olympiques du Brésil (2006-2016) puis des Bleus (2021) est toujours avec Bernardo Rezende. ” Après sa sélection, je savais qu’il voulait s’entraîner en France et il s’est retrouvé dans un concours de circonstances : son club au Brésil (arrondissement) Avait de gros problèmes financiers et ils ont dû se séparer », précise Gilles Gosselin.

Lire Aussi :  MotoGP Valence : Aleix Espargaró soutient ouvertement Fabio Quartararo qui est "le pilote de l’année"

Robberly Luiz Leonardo – de son nom complet – a été rejoint par Valentin Ruto, qui faisait également partie de l’équipe des Bleus sous Bernardo Rezende, en tant qu’assistant. Et il n’est pas question pour Gilles Gosselin de se promener dans leurs plates-bandes. ” Les domaines de responsabilité sont clairement établis, ils ont carte blanche dans la préparation des matches, les entraînements. Lorsqu’ils ont besoin de mon point de vue et de mon expérience d’ancien entraîneur, nous partageons Ouvre le directeur général.

Lire Aussi :  De Marchi chez BikeExchange-Jayco : «Je suis vraiment fier»

Hilder Spencer, Ligue A sans transfert

Inarrêtable en Ligue B la saison dernière – n°1 en as (42) et n°3 en contres (67) – Helder Spencer (2m, 30 ans) n’a pas eu besoin d’un seul compromis. A Montpellier, une de ses puissantes attaques a marqué l’exploit de Loire. Recruté en D1 portugaise à l’été 2021, le central capverdien (2m, 30 ans), meilleur buteur du SNVBA en début de saison (58 points), brille d’une énergie contagieuse et d’un athlétisme qui alimente de nombreuses Compilations. Youtube ” Je ne sais pas d’où ça vient, c’est génétique “, a-t-il ri au micro de Ben Sports après le premier jour. Spencer a aussi un attribut rare dans son poste : il est gaucher.” C’est quelque chose qui peut ralentir certains clubs au moment de le recruter, mais cela nous donne un avantage dans notre organisation offensive. Helder a 30 ans et grandit constamment », a salué Gosselin.

Une maison française expérimentée

La montée en puissance de l’élite n’a pas bouleversé les plans de l’ancien capitaine Jose Luis Gonzalez. Le lanceur rapide argentin a été hors de combat cet été, mais Gilles Gosselin a effectué deux gros mouvements pour le remplacer, tant sur le terrain que dans le vestiaire. Vainqueur de la Challenge Cup avec Narbonne, le libéro Ludovic Douy (31 ans) s’est laissé tester par le challenge progressif, rejoint par le central Nicolas Burrell (31 ans, central, ex-Toulouse) pour former un vétéran. Trois aux côtés de l’ancien centre international Jean-Philippe Sol (36 ans), au club l’an dernier. “Cette Ce sont des joueurs avec une bonne expérience, ils connaissent toutes les ficelles du championnat et surtout, les exigences pour rester Gilles Gosselin sourit. L’objectif de protection qui n’a pas (encore) changé depuis la Ligue A” est impitoyable », ajoute le directeur général, a décidé de faire ce troisième séjour plus long que les deux premiers, entre 1992 et 1993 puis entre 2013 et 2015.

Lire Aussi :  Patrick Roy décoche une autre flèche aux arbitres

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button