RTE alerte sur le risque «élevé» de tensions sur le réseau en janvier

La disponibilité du parc nucléaire est aujourd’hui légèrement inférieure à ce qui était prévu en septembre, prévient le gestionnaire du réseau pour le début de l’année 2023.

Une nouvelle alerte sur le réseau électrique. Alors que de nombreuses centrales nucléaires sont toujours fermées et que les autorités surveillent la consommation de la France comme du lait en feu, le gestionnaire du réseau a publié, ce vendredi, une mise à jour de ses prévisions pour les mois à venir. Et ceux-ci sont mélangés.

Lire Aussi :  Accusé de viols de mineurs au Vietnam, un médecin français fait faux bond à son procès à Paris

Selon RTE, côté batterie, la situation sera relativement sous contrôle dans les six prochains mois :des conditions terribles […] ce ne sont pas les plus susceptibles“, et”La France n’est pas du tout en danger”noir noir», c’est-à-dire la perte totale de contrôle du système électrique“. Cet hiver, quelques signesÉcowatt rouge– indique une forte tension attendue sur le réseau le lendemain – est attendue, dans le pire des cas.

Lire Aussi :  Économie | Électricité : les nouvelles aides aux entreprises présentées dès ce jeudi après-midi

Autre élément encourageant, la baisse de la consommation d’électricité se confirme chaque semaine : dans sa dernière publication, le dirigeant révèle ainsi «La consommation d’électricité en France est corrigée des effets climatiques et calendaires en baisse par rapport aux années précédentes», environ 5,4 % sur la semaine écoulée, et 6,6 % sur le mois qui vient de s’achever. Une situation qui s’explique principalement par la baisse importante de la consommation des grandes entreprises, par rapport aux années précédentes. “Un effet baissier est également observé dans le secteur résidentiel (et dans une moindre mesure dans le secteur tertiaire), mais devra se confirmer dans les prochaines semaines avec la baisse des températures.“, explique l’entreprise. Donc, les efforts de sobriété à domicile jouent également un rôle.

Lire Aussi :  Évolution de la situation sanitaire par région en France ce jeudi 27 octobre 2022

VOIR ÉGALEMENT – Bruno Le Maire promet un soutien aux entreprises”réduire» la facture de gaz et d’électricité

Grosse menace en janvier prochain

Voilà pour les points positifs. Sur le front, le dirigeant s’inquiète de la situation attendue en janvier prochain, estimant le risque de tension sur le réseau »soulevé“. Le retard accumulé par EDF a de quoi faire redémarrer les centrales :”La disponibilité du parc nucléaire aujourd’hui est légèrement inférieure à ce que RTE avait prévu début septembre“, note l’entreprise, qui indique précisément la responsabilité”mouvements sociauxaprès l’arrêt de l’opération de rechargement au cours du mois d’octobre“. Alors le groupe s’attend à ce que le parc nucléaire arrive”40 GW début janvier“, inférieur aux dernières prévisions de l’énergéticien.

Si le risque est très faible sur les prochaines semaines, ce qui semble confirmer les prévisions précédentes de RTE, alors en janvier le réseau sera très surveillé. Ecowatt peut déployer un certain nombre de drapeaux rouges pour demander des efforts aux utilisateurs, mais ceux-ci dépendront de “en grande partie des conditions climatiques et même par temps froid modéré“.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button