Patrick Roy décoche une autre flèche aux arbitres

Patrick Roy a encore une fois beaucoup parlé du travail des arbitres de la LHJMQ vendredi. “Ce qui me met en colère, c’est qu’ils sont si doux avec les entraîneurs des équipes adverses lorsqu’ils sont sur notre terrain.”

Après que son équipe ait été soufflée par des cathartiques similaires au printemps dernier, Rowe a déclaré que les officiels avaient “remis leurs sifflets” pendant la majeure partie du match, avant que l’un de ses défenseurs, Vysevolud Komarov, ne soit retiré en fin de match.

Certes contre les Cataractes, mais cette fois lors du calendrier préparatoire, en septembre, l’entraîneur-chef a été expulsé d’un match pour avoir cousu des fleurs à l’arbitre.

La ligue a employé deux des officiels qui étaient en poste lors de la série entre les Remparts et les Catharics.

Suspension et bon

L’explosion de Roy lui a valu une suspension d’un match et une amende de 5 000 $ pour “conduite antisportive et commentaires inappropriés dans les médias”.

Mais cela a aussi donné lieu à une rencontre entre l’ancien gardien canadien, président des Ramparts, Jacques Tanguay, et les dirigeants du circuit de Corto.

“On a eu un bon échange”, a annoncé Patrick Roy. Mais apparemment, l’entraîneur-chef avait encore un compte à régler vendredi.

Lire Aussi :  MotoGP : Max Biaggi quitte-t-il le Moto3 pour rejoindre RNF Aprilia en 2023 ?

C’est lui-même qui a pris le micro pour s’expliquer en conférence de presse, et a plaisanté en disant que certains de ses collègues avaient eu l’occasion de “s’asseoir sur le banc et les planches, et de tenir l’arbitre par la main”. .

“La ligue devrait être plus dure”

L’entraîneur-chef, qui est aussi le directeur général de l’entraînement, a souligné qu’une telle situation s’était produite avec l’entraîneur-chef des Cataractes, Daniel Renaud, vendredi.

Il a aussi dit que Yannick Jean, le pilote de Saguinense de Chicotimi, avait fait de même lors du passage de l’équipe au Centre Vidéotron jeudi. Comme Steve Hartley, des Voltigeurs de Drummondville, la semaine dernière.

“J’aurais été intéressé de voir ce qui se serait passé [si j’avais fait ça]Roy a continué. Ça fait trois matchs que je ne suis pas sûr qu’on ait besoin d’un arbitre en chef, parce que l’entraîneur de l’autre côté arbitre un peu le match. »

“Je vois qu’à un moment donné la ligue devrait être stricte, stricte dans le comportement de mes collègues. Pour moi, c’est un manque de respect envers l’entraîneur local”, a-t-il ajouté.

Lorsqu’on lui a demandé si ce point avait été abordé lors de sa dernière rencontre avec la ligue, Patrick Roy a simplement quitté la salle sans répondre.

Lire Aussi :  les critiques et les doutes fusent déjà pour la Pologne de Robert Lewandowski

Deux buts savoyards et 9 victoires de suite

Avant que Patrick Roy n’en veuille une fois de plus aux arbitres, deux tirs de Nicolas Savoie et une belle performance du jeune gardien Quentin Miller ont offert aux Ramparts leur neuvième victoire consécutive au Centre Vidéotron, vendredi.

Avec une victoire de 5-1 sur les Cataractes de Shawinigan, les « Red Devils » sont restés invaincus devant leurs partisans en neuf matchs. Ils fracasseront le record d’équipe s’ils battent l’Océanic de Rimouski dimanche.

Va-t’en, singe

Les deux buts de Savoy en supériorité numérique étaient aussi ses premiers buts de la saison.

Le défenseur de 20 ans a également marqué après avoir chassé le singe de son épaule (“enlevez le singe de votre dos”, en jargon sportif), d’un tir sur la ligne médiane après son premier but.

“Ce n’est pas que ça me dérange, mais j’étais désespéré de marquer. Cela fait quelques matchs depuis le début de la saison”, a-t-il déclaré après la séance. [16, précisément]Alors ça fait du bien !”

Clairement publié, le numéro 14 a répété le même schéma au deuxième cycle.

Lire Aussi :  Volleyeuse assise, la tarnaise Lynda Medjaheri rêve des Jeux olympiques de Paris en 2024

Du même coup, Zachary Bolduc a complété un superbe tacle amorcé par le capitaine Théo Rochette – auteur de trois passes hier – et Pierre Olivier Roy.

Zachary Marquis-LaFlamme et Nathan Goucher ont marqué les autres buts des Ramparts en troisième.

3e Bénéfice pour Miller

Pendant que Savvy s’amusait à faire clignoter la lumière rouge, à l’autre bout de la patinoire, le jeune Miller a bloqué 17 des 18 tirs devant lui.

Seul Lorenzo Canonica a pu voler sa montre, alors que les “Red Devils” possédaient déjà une avance de 3-0 en troisième.

Le gardien de but de 17 ans a ainsi enregistré sa troisième victoire en autant de départs dans la LHJMQ.

Les cataractes, calmes au début, sont devenues plus menaçantes dans les deux périodes suivantes.

“Bien sûr, il peut être difficile de ne pas obtenir beaucoup de tirs, mais mes coéquipiers m’ont beaucoup aidé en bloquant des tirs”, a félicité Miller.

Il y avait plus de 10 660 spectateurs au Centre Vidéotron vendredi.

C’était le plus gros rallye de la saison pour cette soirée country qui s’est terminée par une prestation de Matt Lang.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button