Ouverture du 8e Salon international du textile africain au Togo

Point de vue : 219

La 8e édition du Salon international du textile africain (SITA) 2022 a débuté vendredi à Lomé, la capitale togolaise. Le ton a été donné par Kodjo Adedze, ministre du Commerce et de la Consommation locale en présence de Kossi Lamadokou, ministre du Tourisme et de la Culture. Une quarantaine de pays sont présents à cet événement international chaque année pour la promotion et l’amélioration des textiles africains.

Un défilé de tenues africaines traditionnelles et industrielles, ainsi que des expositions marquent cette première journée.

« La présence de chacun ici est le témoignage vivant du fait que la culture africaine transcende les frontières géographiques et survit à toutes les civilisations. Notre pays se prête aujourd’hui comme cadre de développement du textile africain à travers la volonté de fédérer l’imaginaire africain dans notre capitale Lomé. “Evénement c’est une des traditions de recherche consciente pour le bien-être des Africains en général et des Togolais en particulier”, a déclaré Kodjo Adedze.

Publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

Le ministre togolais invite les investisseurs à considérer toutes les opportunités comme source de création de richesse et de réconciliation des intérêts du Togo.

Lire Aussi :  plus d’électricité et d’eau courante à Kherson après des frappes dont s’accusent Kiev et Moscou

La 8e édition du Salon international du textile africain (SITA) se déroule jusqu’au 6 novembre. Il porte sur le thème : « L’industrie du pagne en Afrique : innovation et intelligence collective au service de l’autonomisation des femmes et des jeunes ».

Lire Aussi :  « En appelant à “se concentrer sur le football”, Gianni Infantino tente d’exonérer la FIFA de toute responsabilité »

Ce thème invite les peuples africains à se recréer par l’intelligence collective pour relever le défi de ne laisser aucune de leurs populations de côté.

Publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.

Les raisons de la Foire Internationale de Lomé

Selon les organisateurs, ce thème « évocateur » interpelle chacun sur la nécessité de solidarité autour du patrimoine commun des textiles partagés pour imprimer un modèle africain fort, qui puisse contribuer au développement inclusif.

« SITA fait du coton un outil de valorisation et de développement pour le continent africain. De nombreuses activités sont au programme et la participation est gratuite. Y compris des formations au e-commerce, des conférences internationales, des défilés de mode grand public et des soirées coton », a déclaré le commissaire général de la SITA, Abdoulaye Mosse.

Lire Aussi :  un ambassadeur du Mondial, qualifie l’homosexualité de « dommage mental »

Par ailleurs, il faut noter que le choix du Togo pour cette édition vient principalement de trois raisons. En particulier, la stabilité politique et la sécurité du pays, l’ambition de la plus haute autorité du pays pour le secteur, et la place historique du pays en tant que centre du commerce du rein et de la Nana Benz.

Publicité. Faites défiler pour continuer la lecture.
image_printImprimer



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button