Ligue 1 – Nantes – 13 points après 15 journées, pas du goût de Kombouaré : “J’ai honte”

0-2 à 2-2, avec l’égalisation à une minute du terme : Sur le papier, la dernière rencontre du FC Nantes avant la trêve de la Coupe du monde a suffi à satisfaire Antoine Kombwari. Mais ce n’était pas comme ça. Le satisfaire, alors ? Pas plus. A peine l’entraîneur des Canaries a-t-il évoqué un “confort” Après le match nul de son équipe face à l’AC Ajax dimanche (2-2).

Lire Aussi :  Hero Cup : Victor Perez sélectionné au sein de l'équipe continentale

“Aujourd’hui, on a marqué un point, on n’est pas loin de la correction, Il l’a dit dans un communiqué publié par l’AFP. On a joué 15 minutes, on a créé du jeu, et après les deux premières répliques d’Ajaccio, on a disparu, on ne voulait plus du ballon (…). Nous méritons de revenir, mais ce n’est pas un bon match. Nous devons tous nous demander.”

« Quelle que soit l’issue, ce sera la fin de Didier Deschamps »

Si les Canaris ont terminé fort, tout n’allait pas pour le mieux, loin de là, comme en témoigne l’unique tir cadré en première période, face à un joueur amélioré qui est certes meilleur qu’il y a quelques semaines, mais qui peine à le conserver. Le tout à l’image d’une première partie de saison générale complexe, et surtout très irrégulière.

C’est à cause de la Coupe d’Europe

“C’est à cause de la Coupe d’Europeassure Kink. Il est difficile de descendre de notre nuage. Nous pensons que la qualification pour la Ligue Europa est suffisante pour effrayer l’opposition en Ligue 1 et gagner des matchs. Les résultats du FCN dans les rencontres après les matches de Ligue Europa confirment ces points : les Canaris n’ont gagné qu’une seule fois et ont pris cinq points en six matches dans ce contexte.

“Les deux plus grandes satisfactions sont que nous sommes forts mentalement et les gens ordinaires. Je suis reconnaissant à ces personnes qui nous poussent, qui nous aident, qui ne nous quittent pas. Au lieu d’eux, je suis à la maison depuis longtemps. vous étaient partis. le temps” L’ancien entraîneur du PSG a insisté. Un visiteur dont Nantes aura besoin lors de sa reprise. Car au-delà de la soirée européenne qui s’annonce forte face à la Juventus fin février, les Canaris auront une protection à coup sûr.

“C’est une semaine sans précédent dans l’histoire du football”

“Aujourd’hui on a 13 points, c’est une catastrophe. J’ai honte (…) En seconde partie de saison, on n’aura plus d’excuses. Aujourd’hui le but c’est de garder. Il ne faut même pas regarder à vous-même. Magnifique”. Sans l’égalisation de Moussa Simeone, Nantes aurait passé Noël en relégation. Après 15 journées, le FCN, qui n’a rien gagné lors de ses quatre derniers matches, a encore beaucoup à faire.

Ligue 1

Les esprits se sont calmés, d’autres se sont raidis : ça bougeait en bas du tableau

il y a 4 heures

Ligue 1

Ekitike, au final : “Ça me libère, même si je n’aime pas le mot”

il y a 5 heures

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button