les États-Unis accusent la Corée du Nord d’aider la Russie

VLADIVOSTOK, RUSSIE - 25 AVRIL : (RUSSIE AOÛT) (NOTE DE LA RÉDACTION : culture alternative dans l'image #1139190796) Le président russe Vladimir Poutine (à droite) salue le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors de leur réunion du 25 avril 2019 à Vladivostok, en Russie.  Le président russe Poutine et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se sont rencontrés jeudi dans la ville portuaire de Vladivostok, dans le Pacifique, lors de leur premier sommet.  Les rapports suggèrent que le programme nucléaire de Pyongyang sera en tête de liste des questions à discuter, la rencontre entre les deux dirigeants ayant eu lieu peu après l'échec d'un sommet entre Kim et le président américain Donald Trump à Hanoï, qui s'est terminé sans accord.  (par Mikhaïl Svetlov/Getty Images)
Mikhaïl Svetlov/Getty Images VLADIVOSTOK, RUSSIE – 25 AVRIL : (RUSSIE AOÛT) (NOTE DE LA RÉDACTION : culture alternative dans l’image #1139190796) Le président russe Vladimir Poutine (à droite) salue le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un lors de leur réunion du 25 avril 2019 à Vladivostok, en Russie. Le président russe Poutine et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se sont rencontrés jeudi dans la ville portuaire de Vladivostok, dans le Pacifique, lors de leur premier sommet. Les rapports suggèrent que le programme nucléaire de Pyongyang sera en tête de liste des questions à discuter, la rencontre entre les deux dirigeants ayant eu lieu peu après l’échec d’un sommet entre Kim et le président américain Donald Trump à Hanoï, qui s’est terminé sans accord. (par Mikhaïl Svetlov/Getty Images)

Mikhaïl Svetlov/Getty Images

Lire Aussi :  Guerre en Ukraine : Poutine critiqué par le chef du groupe Wagner pour les erreurs militaires du Kremlin

(Photo de Kim Jong-un et Vladimir Poutine lors d’une rencontre en Russie le 25 avril 2019)

GUERRE EN UKRAINE – Corée du Nord “Aider secrètement la guerre de la Russie contre l’Ukraine”a accusé ce mercredi 2 novembre John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche.

Lire Aussi :  SE M. François NKULIKIYIMFURA, Ambassadeur du RWANDA à Paris : « Le Kigali International (...)

Il mentionne un “nombre significatif” de munitions d’artillerie envoyées par la Corée du Nord “Essayer de faire croire qu’ils ont été envoyés au Moyen-Orient ou en Afrique.”et a précisé que maintenant, Washington essayait de savoir si cette aide militaire avait bien été reçue par les Russes.

“Nous ne pensons pas que l’équipement que (le président russe Vladimir Poutine) reçoit ou recevra changera vraiment la donne sur le champ de bataille”dit le conseiller.

Lire Aussi :  Législatives danoises: victoire d'un siège pour le bloc de gauche

L’inquiétude monte face à une éventuelle frappe nucléaire russe

John Kirby assure également que les États-Unis “condamné” la dernière salve de missiles envoyée par la Corée du Nord, et particulièrement critiquée là-bas “décision dangereuse” Pyongyang va tirer un missile près des eaux territoriales sud-coréennes.

Outre la Corée du Nord, les États-Unis accusent l’Iran de fournir des drones à la Russie et affirment “concerné” par une éventuelle livraison de missiles de surface iraniens à l’armée russe.

“Nous allons évidemment travailler avec nos alliés et nos partenaires à l’ONU pour voir quelles sanctions supplémentaires peuvent être mises en place” contre ces deux pays.

En outre, les États-Unis ont déclaré “de plus en plus inquiet” sur une éventuelle attaque nucléaire de la Russie. “Nous surveillons cela du mieux que nous pouvons”a déclaré John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale auprès du président américain Joe Biden.

>> Plus d’informations à venir…

Voir aussi sur le HuffPost :

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button