Le PSG met la pression sur la mairie de Paris et envisage de quitter le Parc des Princes

C’est une nouvelle étape dans la direction que Qatar Sports Investments veut donner au PSG pour les prochaines années. Le propriétaire de ce dernier a entamé des négociations avec au moins deux fonds d’investissement américains pour vendre une petite partie (10-15%) du capital du géant français. Ce groupe Il a été révélé samedi dernier.

L’actionnaire, afin de poursuivre son développement, souhaite également racheter le Parc des Princes, propriété de la ville de Paris, pour lequel il dispose d’un bail d’amphithéâtre de 30 ans. A moins que le prix demandé par la mairie ne soit jugé trop élevé par le champion de France pour vendre son stade mythique du Port de Saint-Cloud. Fermé pour l’Euro 2016.

“Nous voulons avoir un accord raisonnable, mais aujourd’hui le Conseil de Paris est sur une autre planète.”

Lire Aussi :  Remontée spectaculaire de Dubois - TVA Sports

Paris mérite un meilleur stade. Ma première option est de ne pas bouger. Mais la ville de Paris nous donne envie de bouger Nasser Al-Khelafi a déclaré mercredi à Bloomberg. Une déclaration qui a surpris le PSG, tout comme la maire de Paris. “JJe ne m’attendais pas à ces mots ni au timingPierre Rabadan, vice-président des sports et des jeux olympiques à la mairie, nous informe. Nous discutons depuis longtemps avec le PSG des travaux d’aménagement du parc. Un jour, ils nous ont dit qu’ils voulaient devenir propriétaire pour le construire. Ensuite, nous leur avons demandé de nous faire une offre. Ils sont revenus avec très peu d’argent. Nous y sommes restés. L’offre financière de Paris serait meilleure que les 350 millions d’euros évoqués.

Lire Aussi :  Forspoken : une liberté de mouvement prodigieuse sur PS5, toutes les facettes du parkour dévoilées en vidéo

Poisey et St. Cloud res en appel

Si sa première idée est de rester dans le parc pour l’étendre à 60 000 places (actuellement 48 000), le patron de Paris réfléchit à d’autres solutions. Deux alternatives se dessinent : construire un club résident du Stade de France (80 000 places) dont la concession actuelle (dont l’Etat est partie prenante) expire en 2025 ou trouver un terrain pour construire de nouveaux locaux.

Deux sites ont été identifiés », précise-t-on dans le groupe QSI. Ce sera le premier Poissy où le PSG ouvrira son nouveau centre d’entraînement en 2023. Le PSG dispose de 70 hectares et n’en a utilisé que la moitié jusqu’à présent, donc suffisamment de terrain pour ce projet. réserve. A moins que cette option ne fasse l’unanimité. L’axe de communication reliant notre ville est déjà assez encombré et il n’y a pas de service de transport public. Je ferai tout pour m’opposer à elle », estime Arnaud Perricard, maire de Saint-Germain-en-Laye.

Lire Aussi :  XV de France. Mais au fait, avait-on déjà vu une 3ème ligne Jelonch - Ollivon - Alldritt ?

Un autre lieu envisagé serait l’hippodrome de St Cloud, qui a déjà été étudié pour le centre d’entraînement du club. France Gallup, qui s’occupe de la gestion des hippodromes parisiens, n’exclut pas la séparation de Paris en raison du nombre d’hippodromes : Saint-Cloud donc, Auteville, Longchamps.

Les propriétaires qatariens sont prêts à investir 500 millions d’euros dans le parc s’ils en deviennent propriétaires.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button