Le prix du passe Navigo devrait grimper à 90 euros

Maintenant, il semble que le match soit terminé. Mais les graves difficultés financières d’Île-de-France Mobilités (IDFM), conjuguées à la dégradation du système de transport de la ville de Paris, ont poussé les sénateurs à annuler longuement mercredi soir.

Réclamé par la gauche et proposé par le sénateur Philippe Tabarot ; Augmentation des paiements mobiles ; Taxer la masse salariale des entreprises de plus de 11 salariés a finalement divisé la plupart des sénateurs vers la droite. Et le compteur a gagné. Ces 180 millions d’euros supplémentaires ont permis à la présidente de l’IDFM Valérie Pécresse (LR) de porter le billet Navigo à 80 euros. Mais ce titre semble être allé de plus en plus loin, et c’est désormais un abonnement à 90€.

“Mon seul regret est qu’il semble que ce soit ailleurs dans l’État.”

Le revers a été plus difficile pour l’ancien candidat à la présidentielle en raison des sénateurs de son parti (116 contre, 28 contre). Christine Lavarde (LR) ou Philippe Pemezec (LR) des Hauts-de-Seine ; Daphné Ract-Madoux (LR) de l’Essonne ; Cela inclut des élus d’Île-de-France, comme Philippe Dominati (LR) de Paris. centristes; Au premier rang desquels Hervé Marseille et Meudon (Hauts-de-Seine) ont également été de nombreux opposants à la mesure.

Lire Aussi :  Le Soleil de Châteauguay | Mois de l’économie sociale, pour donner un sens aux entreprises collectives

A quai, le gouvernement “Ce que je regrette dans tout ça, c’est qu’on ait l’impression que l’Etat est ailleurs”, a déclaré Roger Karoutchi (LR), qui a voté une partie des améliorations remboursables face au Covid-19 à l’IDFM. Ils se transforment en cadeaux.

“Attention aux solutions simples”, a déclaré le ministre des Comptes publics Gabriel Attal, député des Hauts-de-Seine, “pas de solution magique”. « Des discussions auront lieu au niveau du Premier ministre et du ministre », a-t-il précisé.

La décision a été prise en décembre.

« Nous soutenons presque tous le cyclisme. Philippe Tabarot au téléphone ce jeudi matin aurait regretté qu’on vote à main levée. Mais la majorité des sénateurs se livrent également au vote par correspondance, en prenant des votes publics pour perturber les votes, une arme utilisée lorsqu’un groupe est minoritaire. “Cette fois, leur parti l’a utilisé contre l’amendement.” Pas très élégant », a regretté le sénateur des Alpes-Maritimes.

Lire Aussi :  le possible retour de Trump sur le réseau et les élections au Brésil comme premiers tests

Une proposition d’augmentation des paiements de mobilité abandonnée par le Sénat ne sera pas présentée aux législateurs. Il y a peu de chances que le gouvernement le garde. Gabriel Attal, ancien député d’Ile-de-France, s’est déclaré carrément opposé. La mesure ne devrait donc pas figurer dans la loi de finances 2023. “Les sénateurs s’opposent à l’amendement qui serait responsable de la flambée des prix”, a allégué Philippe Tabarot. Le montant de l’augmentation du forfait Navigo devrait être décidé lors du prochain conseil d’administration d’Île-de-France Mobilités le 7 décembre.

Les autorités de transport sont confrontées à une crise de financement sans précédent en raison de l’inflation et des effets de la crise prolongée du Covid-19. Sur les dépenses annuelles de 10,6 milliards d’euros, il manque encore 950 millions d’euros. Les collectivités (régions, départements et Paris) ont tenté 100 millions (+7,5%). Mais le gouvernement doit encore donner une suite positive aux différentes demandes de soutien de Valérie Pécresse, comme l’annulation de la “dette Covid” de 2 milliards d’euros ou la baisse de la TVA à 5,5%.

Lire Aussi :  Alain Lacroix (RSI) : « Je suis un partisan de l'économie réelle »

Le vote du Sénat a suscité de nombreuses réactions. “Au Sénat, les Macron et la droite de Valérie Pécresse ont rejeté le relèvement du plafond de l’indemnité de mobilité. Les résultats ? Le prix du Pass Navigo risque d’exploser. C’est dommage”, a tweeté David Belliard (EELV), député des transports à Paris. « Les usagers sont de bons élèves de l’environnement. Il ne faut pas se décourager. ne sont pas collectés, demande l’association La Vignette du Respect.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button