Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire opposé à une indexation des salaires sur l’inflation

Rédaction avec AFP

Les syndicats n’étaient pas nommés. Bruno Le Maire a lancé des “promesses démagogiques” d’indexation mutuelle et salué la décision “responsable” d’Emmanuel Macron, qui a rejeté il y a une semaine l’indexation générale sur France 2.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a exclu tout indice des salaires sur l’inflation. Notamment, à la demande de la CGT et du président Emmanuel Macron, la porte était déjà fermée fin octobre.

Ouvrant le débat au Sénat sur la loi de finances, le ministre a déclaré que l’exigence était “totalement découplée de la productivité du travail en raison de l’augmentation générale et automatique des salaires au cours des années 1970”. .

En plus de la CGT, qui réclame une indexation générale sur l’inflation des salaires au niveau national. Récemment, quatre syndicats de la fonction publique ont réclamé un indice indiquant l’inflation.

Que se passe-t-il après cette annonce ?

Selon le ministre, Un indicateur général est qu'”une augmentation soudaine des prix à la consommation entraînera une nouvelle réduction des marges des entreprises qui doivent payer cette perte soudaine de marge”.

Lire Aussi :  « L’engagement écologique de l’entreprise est un élément de plus en plus important pour les salariés »

“C’est une spirale inflationniste sans fin dont nous refusons d’assumer la responsabilité car nous serons perdants sur tous les chiffres”, a-t-il ajouté, évoquant une “inflation incontrôlable” et une perte de compétitivité et d’attractivité.

Que se passe-t-il après cette annonce ?

Que se passe-t-il après cette annonce ?

Soutenir les plans d’intéressement des salariés et les primes défiscalisées.

Le gouvernement demande régulièrement aux entreprises d’augmenter les salaires, mettant en avant la revalorisation du Smic comme le minimum. Il protège également les plans d’intéressement des salariés et les primes défiscalisées.

Lire Aussi :  «Personne n’aurait parié sur le fait que Paris passerait devant Londres» – Libération

“Avec les partenaires sociaux, nous espérons avancer plus rapidement sur notre proposition de dividende salarial, qui nous permettra de générer des résultats solides rapidement. Une entreprise qui distribue des résultats à ses actionnaires doit les distribuer à ses salariés”, a déclaré Bruno Le Maire. .

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button