Le chewing-gum de Nina Simone, relique sacrée de Warren Ellis

En 1999, Warren Ellis a récupéré du chewing-gum mâché lors d’un concert de Nina Simone. Dans un livre de souvenirs personnels et de photos, il a fait de cette relique du chanteur une porte d’entrée vers son petit cabinet de curiosités intimes.

Un livre?! Lorsque Dan Papps, de la prestigieuse maison d’édition anglaise Faber, proposa à Warren Ellis de publier ses mémoires, il était en demi-teinte. Pourtant, sa vie est l’une des plus chargées et riches en rebondissements, matière pleine d’anecdotes.: après ses débuts dans le groupe instrumental Dirty Three, il accompagne Nick Cave sur scène pendant plus de 30 ans (il faisait partie des légendaires Bad Seeds), et compose scoresseul ou avec le grand Nick, de nombreux films (comme dans Cheveux blond par Andrew Dominik).

Lire Aussi :  Kanye West banni d'une feature essentielle d'Apple Music, la fin de sa carrière ?
Warren Ellis se prend en photo dans le reflet d'une vitrine de la maison où Nina Simone est née.  Sur le côté, il plaça le pendentif à l'effigie du chewing-gum (réalisé par la styliste flamande Ann Demeulemeester), et le livre qu'il lui dédia.  La boucle est bouclée.
Warren Ellis se prend en photo dans le reflet d’une vitrine de la maison où Nina Simone est née. Sur le côté, il plaça le pendentif à l’effigie du chewing-gum (réalisé par la styliste flamande Ann Demeulemeester), et le livre qu’il lui dédia. La boucle est bouclée. © Warren Ellis

Quand Cave lui propose de participer à son exposition Plus étrange que la gentillesseà Copenhague, il a eu l’idée de montrer son “totem” : un chewing-gum mâché par l’énorme “Doctor” Nina Simone lors d’un concert en 1999 au Meltdown Festival, également réalisé cette année-là par Cave. Toujours amoureux de la performance de Nina”,dans un moment d’extase», dirait Nick Cave, Warren Ellis se précipita sur scène et empoigna le chewing-gum que l’icône avait abandonné sur son piano Steinway. Il le gardera avec lui pendant 20 ans. C’est en fait le pitch qu’il tiendra face au staff de Faber, étourdi.

Lire Aussi :  Ayem Nour dévoile une photo de son corps meurtri, Vincent Miclet crie au mensonge... la guerre continue
Nick Cave sur scène (ici de dos). En pleine répétition pour la tournée Skeleton Tree, Warren Ellis a posé son violon, et a immortalisé le moment. “J’ai pris cette photo car c’était la première fois que je rencontrais sa présence scénique de toute une vie, celle d’avant la mort de son fils Arthur en 2015.” © Warren Ellis

Les souvenirs sont bons

Dans Le chewing-gum de Nina SimoneLa “violon fou» du groupe Nick Cave nous raconte, dans un fil rouge, les aventures tumultueuses de ce chewing-gum sacré qu’il conduit patiemment au statut de relique sacrée. Rempli de photos et tel un catalogue d’exposition, le livre n’est pas vraiment une biographie. Mais des digressions dans son passé aux inventaires de milliers d’objets trouvés dans des mallettes entassées dans sa maison au fil des ans et lors de tournées, en passant par des apparitions inquiétantes du fantôme de Beethoven, Ellis découvre un ton, une voix touchante, qui réconforte inébranlablement celui qui ouvre ce merveilleux article.

Lire Aussi :  Soupe sur des tableaux, vitrines barbouillées... Pourquoi les actions coup de poing du groupe écologiste Just Stop Oil font débat

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button