La rue, théâtre de la vie

Doit-on parler de guerre ? Les rues de Paris et les rues du reste de nos grandes villes ont parfois, de nos jours, l’aspect d’un champ clos où deux familles de citadins se font la guerre. D’une part, cela correspond à Georges Pompidou lorsqu’il a déclaré, de manière célèbre, depuis l’Elysée en 1971, que la ville doit être adaptée aux véhicules à moteur. Et contrairement au promoteur, non sans succès visible, actuellement, la reconquête de la voie publique au profit de toutes les formes de circulation plus faibles : vélos, trottinettes et, bien sûr, piétons qui recherchent aussi la mobilité.

Cette façon d’argumenter les artères qui arrosent la ville peut sembler seulement contemporaine. Mais imaginer est vertigineux. Dès qu’on remonte, en effet, aux siècles précédents, et aux temps antiques de Rome, on s’aperçoit que la rue, parce qu’elle est naturellement le théâtre de la vie collective, ne cesse d’être un enjeu contesté. Et cela selon un jeu de forces qui s’est révélé très variable dans le temps.

Lire Aussi :  Haute-Saône. Atteinte d’une déficience visuelle, elle lit à nouveau des livres

Espace public, espace privé ? Espace paisible, espace dangereux ? Espace des rituels d’État, espace des émotions cruelles ? Espace heureux des fêtes populaires, espace sombre des rites funéraires ? Espace de contrôle social, espace d’insurrections ? La rue n’a jamais échappé à ses ambiguïtés riches et multiformes.

Claude Gauvard, qui est l’un de nos médiévistes les plus reconnus et brillants, professeur émérite à la Sorbonne, participe, avec d’autres auteurs majeurs, à un ouvrage plus récent qui explore ce beau sujet et lui donne le plus de vie. Commençons donc à marcher avec, au niveau du trottoir, mais sans oublier de lever les yeux également, d’où vient parfois le danger.

ARCHIVES DISTRIBUÉES

  • Chanson « Tableau de Paris à cinq heures du matin » de Marc-Antoine-Madeleine Désaugiers (1802)interprété par Renée Jan en 1950.
  • Obtenir de Honte à Rome de Juvénal, 3e satirelu par Igor Tyczka, dans “Société des Comédiens français” in France Culture, 10 octobre 1993.
  • Extrait de “De la ville” de Jean de La Bruyère (Les personnages1688)lu par Bernard Blier en 1951 (78 tours).
  • Extrait du poème « Les Embarras de Paris » de Nicolas Boileau (Satire1666)lu par Bernard Blier en 1951 (78 tours).
  • Obtenir de Souvenirs par le baron Haussmann (1890)lu par Renaud Bertin dans l’émission “Une vie, une oeuvre” (“Georges Eugène Haussmann (1809-1891), le préfet qui inventa Paris”) de Camille Juza, dans Culture française, 22 septembre 2018.

BIBLIOGRAPHIE

  • Danielle Tartakowski (dir.), avec Joël Cornette, Emmanuel Fureix, Claude Gauvard et Catherine Saliou, Histoire de rue. De l’Antiquité à nos joursTallandier, 2022.

  • Boris Bové et Claude Gauvard (dir.), Notre Dame. Une cathédrale dans la ville. De l’origine à nos joursBerlin, 2022.
  • Claude Gauvard, Violence et ordre public au Moyen ÂgePicard, 2005.
  • Claude Gauvard et Jean-François Sirinelli (dir.), Dictionnaire de l’historienPUF, 2015.
  • Danielle Tartakowski, Le pouvoir est dans la rue. Crises politiques et manifestations dans la France des XIXe et XXe siècles, FlammarionChamps Histoire, 2020 (réd.).
  • Boris Bové (dir.), Paris médiévalBélin, 2014.




59 minutes




59 minutes




59 minutes




58 minutes



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button