La Maurienne va vous surprendre. Les transports Jacquemmoz à Modane

En 1955, Georges Jacquemmoz, habitant La Praz, fonde l’entreprise familiale de transport. Il voulait conduire un train, mais échoua à son examen et, sur les conseils de son oncle, M. de Martin, prit la route. Il s’était séparé du célèbre joueur de cornemuse et de sa femme. Sur son camion, il travaillait apparemment pour Pechiney.

Le symbole de la société Jacquemmoz est une flèche obstruant une bonne partie de la cabine du tracteur. Au début, un seul véhicule sillonnait les routes. “La flotte actuelle se compose de 280 camions”, a révélé le fils de George et président de la société, Philip Jack Mamoz, en 1980.

Lire Aussi :  le possible retour de Trump sur le réseau et les élections au Brésil comme premiers tests

Lors de sa création, Il faut traverser le Mont-Cenis pour se rendre en Italie. Le tunnel du Mont-Blanc a ouvert en 1965, le tunnel du Fréjus en 1981 : « Plus facile encore ». Cependant, en 1987, le ruisseau Saint-Antoine subit une crue de poids lourds. “On a su se remettre de ça”, estime Philippe Jacquemmoz.

La société acquiert les Transports Damès à Saint-Julien-Montdenis en 1991 ; Puis en 1996, Milleret se réinvente à Saint-Rémy-de-Maurienne. Aujourd’hui, les Transports Jacquemmoz comptent cinq agences : Modane (société mère) ; -de-Maurienne pour 340 salariés de Saint-Rémy ; Montmélian, Lyon et Courtenay (Loiret). Ses camions sont français ; En Italie et dans le nord de l’Espagne, ils parcourent 33 millions de kilomètres chaque année. Notamment les denrées alimentaires et les pièces mécaniques des remorques.

Lire Aussi :  Mia Lahlou Filali: cheffe d'entreprise, numéro un du médicament générique en Afrique

Cette belle affaire prime sur toutes les affaires familiales. L’autre fils de Georges, Stéphane Jacquemmoz, rejoint l’entreprise en 1985. D’abord chauffeur, il est aujourd’hui directeur général. sa femme Corinne et Antonella; Philippe beau-frère Michel Darrier et son fils Geoffrey; tante Chantal Bozon; Franck et Vincent; L’Antoine de Philippe et Stéphane fait partie de l’aventure. “Trois générations ont toujours dirigé l’entreprise”, déclarent à l’unisson Philippe et Stéphane.

“Premiers utilisateurs du ferroutage entre la France et l’Italie”.

Ils partagent des emplois dans différentes agences. « Tout le monde se sent responsable ; Nous ne vivons pas du passé; Nous devons nous améliorer pour l’avenir », ont-ils affirmé. L’avenir, c’est justement le rayon de Stéphane : « Nous sommes soucieux de l’environnement de la charte Ademe et de notre propre engagement de réduction de CO2. Nous sommes les premiers utilisateurs du transport porcin entre la France et l’Italie.

Lire Aussi :  « Les produits surgelés c'est terminé ! Electricité trop chère ! ». L’édito de Charles SANNAT

cinq semaines Le Dauphiné qui a survécu Nous vous invitons à voter pour les plus beaux commerces de Maurienne. En visitant notre site internet www.ledauphine.com « La Maurienne vous surprendra » articles d’action, Retrouvez toutes les vidéos et sondages.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button