La DG d’Orange évoque des risques pour les appels d’urgence en cas de coupures de courant – France – Updated

de Mathieu Rosemain et Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) – Les numéros de téléphone d’urgence pourraient devenir injoignables dans certaines régions de France lors de coupures de courant prolongées cet hiver, a averti mercredi la PDG d’Orange, Christel Heydemann, alors que le conflit en Ukraine affecte le pays avec le problème de la distribution d’énergie.

Les propos du patron, qui a repris Orange en avril, se distinguaient de ceux, plus élaborés, du gouvernement, et pointaient du doigt les difficultés que l’industrie des télécommunications doit peser pendant la durée de la coupure d’électricité.

“Si vous êtes dans une zone géographique, (les services du réseau téléphonique) seront désactivés pendant deux heures, et il n’y aura pas d’accès au service de numéro d’urgence pendant une courte période”, a-t-il déclaré lors d’un entretien.

“C’est une erreur de penser que si la charge baisse, on pourra continuer à travailler pour tous les Français”, a ajouté le dirigeant.

Les dirigeants des télécommunications ont déclaré à Reuters en septembre qu’ils craignaient qu’un hiver rigoureux en Europe ne teste les infrastructures, incitant les gouvernements et les entreprises à prendre des mesures.

Lire Aussi :  Utiliser une GeForce RTX 4090 en consommant près de deux fois moins ? C'est possible !

Insistant sur le fait qu’il n’est pas possible d’installer à temps des batteries de secours sur les milliers d’installations du réseau mobile, le PDG du groupe a indiqué qu’il faudra cinq ans pour y parvenir de l’autre côté de la frontière.

Selon Christel Heydemann, Orange a réalisé plusieurs tests sur son réseau mobile en France pour évaluer et prévoir les risques de coupures.

Selon la situation actuelle discutée avec le gouvernement, Orange sera prévenu de la coupure de courant et de son emplacement exact la veille avant 17h00 (16h00 GMT).

L’équipe de France a pour objectif d’obtenir cette information 24 heures avant la coupure afin que les techniciens puissent intervenir sur le terrain au plus vite, précise Christel Heydemann.

“J’ai bien peur que nos concitoyens et les Français sachent que les télécommunications dépendent de l’électricité”, a-t-il déclaré devant la commission sénatoriale des affaires économiques.

Lire Aussi :  « Je pète un peu les plombs, c’est énorme », cette célèbre streameuse Twitch a été approchée par Netflix pour un projet bien particulier

“CONSTRUCTION” ENTRE SUJETS ET SUJETS

“Les opérateurs nous exhortent à ne pas couper leurs antennes, c’est un jeu”, a déclaré une source gouvernementale. “Le gouvernement travaille sur le projet depuis un an et demi, nous sommes en contact avec les opérateurs, nous verrons ce qui se passe avec Enedis et RTE”.

Selon cette source, les autorités sont chargées d’identifier les zones concernées par les coupures et de mettre en place différentes mesures comme la mise en place de patrouilles par exemple.

Un porte-parole du ministère du numérique et des télécommunications s’est refusé à tout commentaire.

Enedis, l’opérateur du réseau de distribution d’électricité, a pour sa part pour principal objectif auprès des pouvoirs publics « d’aider les opérateurs de télécommunications à maintenir l’accès aux numéros d’urgence, notamment au 112, du fait du dispositif à fort délestage ».

« Des discussions sont en cours (…) pour trouver les meilleures solutions pour limiter les effets liés à d’éventuels raccourcis », précise Enedis.

Lire Aussi :  Gotham Knights : "Nous nous efforçons de résoudre les problèmes de stabilité"

Les mises en garde de Christel Heydemann diffèrent des récentes déclarations gouvernementales, moins alarmistes sur les dangers des numéros de téléphone d’urgence.

“Dans les circonstances que nous envisageons, s’il y a un problème de transport d’électricité à un moment donné, il y a ce qu’on appelle des ‘antennes ressources’, qui sont bien réparties sur tout le territoire de l’île, par exemple à partir d’un un seul travailleur suffira pour que tous les numéros d’urgence puissent fonctionner”, a expliqué mardi à la presse le porte-parole du gouvernement Olivier Véran à l’issue du conseil des ministres.

Seules quelques milliers d’antennes mobiles seront protégées à ce stade d’éventuelles coupures, a indiqué une source du secteur, sauvant une fraction de la population.

(Mathieu Rosemain et Elizabeth Pineau, avec la contribution de Benjamin Mallet, version française Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault et Kate Entringer)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEIAT0LR-BASEIMAGE

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez nous soutenir en faisant un don une fois ou mensuellement en cliquant ici.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button