Emmanuel Macron ira mercredi au congrès des maires de France, avant de recevoir les élus à l’Élysée

Emmanuel Macron assistera à la réunion annuelle des maires français le mercredi 23 novembre, mais sans prononcer de discours. La Première ministre Elisabeth Borne s’exprimera jeudi à la tribune pour clôturer la conférence de l’AMF au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris.

Le président de la République sera content de lui en voyageant à savoir droit et fort avec des élus inquiets de la hausse des prix de l’énergie, selon l’Elysée. Après avoir navigué entre les tribunes, rencontrez-les qui propose des solutions innovantesEmmanuel Macron recevra à l’Élysée, mercredi soir, près d’un millier de maires, comme il le fait depuis 2018.

Lire Aussi :  "Capital a été payé combien par l'Office de tourisme ?", "Ils nous vendent du rêve", "C'est carrément un écran publicitaire" : les twittos choqués par un reportage élogieux sur Dunkerque

Un « filet de sécurité » pour les collectivités

Les maires jugent qu’ils ont la capacité d’agir, l’objet de ce 104e Le Congrès est impact significatif et durable dû à l’augmentation des coûts sur les budgets locaux, au manque de ressources et à la complexité administrativedans un contexte de hausse des prix de l’énergie.

Avant la visite présidentielle, l’Elysée lui a demandé rassurer les maires français en prouvant que l’État était bien Leur côté pour aidez-les à surmonter cet obstacledont un filet de sécurité dont les communautés attendent des détails.

Nous travaillons à la mise en place de simulateurs et d’outils de simplification pour leur donner de la visibilitéa expliqué un conseiller du président.

Lire Aussi :  Pourquoi le changement d’heure est si critiqué

Lire aussi : Plus d’un tiers des maires ont déjà été victimes de menaces ou d’insultes, un chiffre en forte hausse

David Lisnard n’a pas la même lecture

L’exécutif souligne également l’augmentation de la dotation globale de fonctionnement (DGF) de 320 millions d’euros pour les collectivités locales, au lieu des 210 millions initialement annoncés. Comme le tumulte de la communication pour le président de l’AMF David Lisnard, qui a estimé lundi que cette augmentation est la en raison d’un transfert de compétences ou d’une suppression d’impôts.

Lire Aussi :  Australie : des Bleus renversants pour leur entrée en lice dans la Coupe du monde

C’est un effort qui n’a pas été fait depuis 13 ansrépondit l’Elysée.

Dans l’ensemble, le président se félicite des relations très relaxé avec les maires après la tension du mandat cinq ans auparavant, voyant le résultat engagements tenu d’Emmanuel Macron pour un soutien financier aux collectivités et un retour de l’Etat aux provinces.

A la clé, l’ouverture de 2.600 maisons des Services français d’ici fin décembre ou la création de 35 sous-préfectures supplémentaires, dont six cette année.

David Lisnard attribue cette évolution à un changement de discours du chef de l’Etat, qui veut désormais approfondir la décentralisation.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button