Dossier : L’enfance des livres

C’est en se heurtant à la réalité et en multipliant les expériences que chaque enfant accède à l’âge adulte. Mais son caractère et ses convictions, il les façonne aussi à partir des imaginaires dans lesquels il baigne et des histoires qu’on lui raconte. Dans notre série “L’enfance des livres”, nous vous proposons d’explorer l’extraordinaire diversité de la littérature jeunesse, des sujets qu’elle aborde aux styles qu’elle choisit de le faire, en passant par son histoire.

Alors qu’Éléonore Cartellier, Fanny Rinck, Chiara Romero et Anne-Marie Montluçon (Université Grenoble-Alpes) découvrent ou redécouvrent aujourd’hui de grands auteurs, Marie-Christine Vinson (Université de Lorraine) revient sur un grand classique, crevassedont il interprète le discours sur l’enfance, et Michel Manson revient sur l’histoire de la littérature jeunesse, longtemps tiraillée entre deux pôles : divertissant et instructif.

Lire Aussi :  vous pouvez aussi le découvrir en Belgique (vidéo)

Audrey Faulot (Université Paris Nanterre) s’intéresse au travail d’écriture de Timothée de Fombelle, entre histoire et fiction, pour raconter l’itinéraire du jeune Alma, face à 18 anse siècle sur l’horreur de l’esclavage et, enfin, Viviane Albenga (Université de Bordeaux) s’intéresse à la manière dont la littérature « jeune adulte » se confronte aux stéréotypes de genre.

Lire Aussi :  la veste métallisée de la reine des Belges est surprenante
Les ouvrages de Béatrice Alemagna, Claude Boujon, Susie Morgenstern, Marie-Aude Murail ou Jean-Claude Mourlevat aident les jeunes lecteurs à développer leur imaginaire.
Shutterstock

Pour trouver des livres qui marqueront longtemps l’imaginaire d’un enfant, pourquoi ne pas s’aventurer dans la bibliothèque de grands auteurs comme Marie-Aude Murail ou Jean-Claude Mourlevat ?

pochettes d'album Bécassine
Cette capacité de Bécassine à transformer le monde en carnaval, voire à le perturber, est sans doute l’un de ses attraits pour l’imaginaire des jeunes lecteurs.
Éditions Gautier-Languereau

Né en 1905 dans l’hebdomadaire “La Semaine de Suzette”, le personnage de Bécassine a séduit des générations de lecteurs, avec une naïveté qui rappelle toutes les merveilles propres à l’enfance.

Lire Aussi :  Soupe sur des tableaux, vitrines barbouillées... Pourquoi les actions coup de poing du groupe écologiste Just Stop Oil font débat
Les premiers textes que nous mettons entre les mains des enfants sont des “outils”, des abécédaires, des extraits d’oeuvres littéraires…

Si la littérature jeunesse par définition est véritablement née au XIXe siècle, au Moyen Âge, les livres étaient déjà conçus pour les enfants.

couverture duAlma de Thimothée de Fombelle, dessins de François Place.
Jeune Gallimard

Comment initier les adolescents à la connaissance nécessaire d’une période de l’histoire connue pour ses atrocités ? Timothée de Fombelle est tombé sur ce projet avec Alma.

Jennifer Lawrence dans le rôle de Katniss, héroïne de
Allociné / Copyright Metropolitan FilmExport

Alors que la littérature “jeune adulte” présente désormais des personnages de jeunes femmes fortes et indépendantes, elle continue d’être basée sur des modèles d’amour très classiques.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button