Coupe du Monde 2022 au Qatar | Breel Embolo offre la victoire à la Suisse contre le Cameroun (1-0)

Aucune offense mais une première mission réussie pour la Suisse. Natty a bien démarré sa Coupe du monde avec une courte victoire (1-0) contre le Cameroun à Al Wakara jeudi. L’agilité et un but de Briel Embolo (48e) ont permis aux hommes de Murat Yakin de venir à bout d’un Lions très impitoyable. La Suisse prend trois précieux points dans le groupe G, qui comprend également le Brésil et la Serbie.

Lire Aussi :  DIRECT. Coupe du monde : Ronaldo se défend face à la presse, l’Angleterre fait son entrée en lice, J-1 pour les Bleus

Nati peut profiter de son succès parce qu’elle a lutté. Si elle a voulu prendre le contrôle du ballon en début de match, elle a rapidement été sollicitée pour contrer le rythme des attaquants camerounais. Bryan Mbeumo a craqué du gauche et est allé réclamer Yann Sommer, Carl Tuko-Ikembe a suivi mais a lui aussi manqué le cadre (10e). C’est ensuite l’avant-centre Eric-Maxim Choupou-Moting qui est parti du milieu de terrain pour travailler sur le dernier saccage du Suisse (14e).

Suivez la saison 2 de l’UCI Track Champions League

Jean-Charles Castilleto et Brielle Mbolo lors de la Coupe du monde Suisse-Cameroun 2022 à Al Wakrah

Crédit : Getty Images

Embolo est alors réaliste

De quoi calmer les nerfs des hommes de Yaquin, d’autant qu’Embolo, né au Cameroun, était initialement tendu et frustré alors que le maître du jeu, Xherdan Shaqiri, avait clairement du volume et donc de l’influence. Malgré la tête dangereuse sur corner de Manuel Akanji (45e+1), Natty n’a pas cadré ses quatre buts en première période. Les Lions Indomptables ont été les plus menaçants au final et Sloan Widmer n’a pas été loin de commettre une erreur pour devancer Toko Akembe (35e) pour son interception sur une échappée dans sa propre surface.

Mais la Suisse est revenue sur le terrain après la pause. Elle trouvait rapidement de la place dans le camp adverse et envoyait Remo Freuler Shaqiri sur la droite pour un centre bas parfaitement extrait par Ambolo (1-0, 48e) aux six mètres. Le Monégasque s’est positionné derrière Jean-Charles Castilleto et Nicolas Niccolò et a marqué sur le premier tir d’André Ona pour se racheter alors même qu’il fêtait le but face à son pays natal.

Chanson mal inspirée

Si Chopo Moting bougeait, dribblait à sa façon et questionnait Sommer (57e), Cameron n’a pas du tout réagi. Forcé de jouer, il a été surclassé par un milieu de terrain fort mais plus neutre car il n’a pas réussi à s’installer dans le rôle du décevant Frank Ingwesa.

L’entraîneur Rigobert Song a également eu la brillante idée de remplacer Chupo-Moting et Toko Akembe par Vincent Abubakar et Georges Kevin Nkodo qui n’ont absolument rien apporté (74e). Les Suisses se sont ainsi montrés de plus en plus dangereux en contre-attaques en fin de partie, d’abord le dur coureur Ruben Vargas (67e), puis Granit Xhaka d’une frappe lointaine (88e) et le suivant Haris Seferovic dans le plus (90e+5). ). ). Calme comme d’autres pays africains au Qatar, le Cameroun a essuyé 8 défaites d’affilée en Coupe du monde. La Suisse a offert peu de sécurité avant son défi au Brésil lundi prochain.

Coupe du monde

L’Afrique peut-elle enfin le faire ?

18/11/2022 à 10h39

Ligue des Nations

Embolo est en feu, La Roja est frustrée

24/09/2022 20:38

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button