Australie : des Bleus renversants pour leur entrée en lice dans la Coupe du monde

Olivier Giroud a inscrit un doublé lors de la victoire 4-1 des Bleus face à l'Australie, mardi 22 novembre 2022, pour entrer en lice pour la Coupe du monde.

“en bas”, comme l’Australie est appelée en anglais. Pendant vingt-cinq minutes, les Français ont rendu hommage à leur adversaire en “en dessous” des enjeux pour leur retour en Coupe du monde, quatre ans après leur sacre de la Russie.

Mardi 22 novembre, au stade Al Janoub d’Al Wakra, une ville au sud de Doha, l’équipe de France a trouvé les ressources nécessaires pour renverser une situation délicate – menée 1-0 – et mettre en place la hiérarchie. Les champions du monde l’ont emporté 4-1. Plus tôt dans la soirée, les Danois et les Tunisiens s’étaient neutralisés (0-0), ce qui permet aux joueurs de l’équipe du capitaine Hugo Lloris d’être en tête du groupe D uniquement.

Mais le début de cette revanche de 2018 – les deux équipes se sont également affrontées lors de leur entrée en Russie pour un succès étriqué 2-1 pour la France – a été particulièrement laborieux. Disposés en 4-2-3-1, les joueurs de Didier Deschamps semblaient d’abord mécontents, comme les orphelins de Karim Benzema, Paul Pobga et N’Golo Kanté, tous emmitouflés par les blessures de cette compétition. Sans oublier la présence d’un autre taulier sur le banc, le défenseur Raphaël Varane, qui est en phase de récupération après une déchirure musculaire.

Effectuez une récupération en direct : Grâce à un doublé d’Olivier Giroud, les Bleus contrôlent largement l’Australie

A partir de 9e minute de jeu, un simple centre du défenseur Harry Soutar vers son aile droite permet à Mathew Leckie de prendre la défense française par derrière. Ce dernier s’est débarrassé de Lucas Hernandez, qui s’est blessé au genou droit pendant l’action et a été perdu pour le reste du tournoi. Le centre de Leckie est intercepté par Adrien Rabiot et le ballon part droit au second poteau, où Craig Goodwin le ramène en force pour le placer sous la transversale de Lloris (1-0). L’attaquant a été étrangement laissé seul par l’arrière droit Benjamin Pavard.

Lire Aussi :  à Lourdes, les évêques s’interpellent et se mettent au travail
Lire aussi : Coupe du monde 2022 : “le” Didier Deschamps ?

Un Hernandez en remplace un autre

Les Bleus menaient alors d’entrée de jeu et les pires situations étaient déjà mitigées tant ils semblaient absents et atypiques. Le frère d’Hernandez – Theo – en a remplacé un autre – Lucas – et ce changement précoce et urgent était du côté d’une équipe plus agressive.

Mais avant de se réveiller, les Tricolores étaient encore frustrés. Comme Aurélien Tchouaméni, qui porte sur ses épaules à 22 ans la responsabilité d’être le patron d’un milieu bleu. Le Madrilène a reçu un baptême du feu pour ses débuts en Coupe du monde, notamment lorsque le joueur australien à la queue de cheval Jackson Irvine l’a plaqué sans ménagement.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Mondial 2022 : Kylian Mbappé, une ambition qui dépasse largement le terrain

La passion était clairement du côté des Socceroos. Et l’équipe de France a multiplié les estimations : un tir d’Adrien Rabiot, un autre d’Antoine Griezmann… A l’encontre de ces problèmes, il y a eu pire des attitudes et des mouvements de mauvaise humeur entre les coéquipiers de la solidarité.

A 22 anse minute, c’est au tour de Théo Hernandez de perdre un ballon facile en défense, en raison d’une manipulation imprudente du ballon latéral. L’attaquant Mitchell Duke en a profité pour livrer une frappe explosive qui a secoué la lucarne de Lloris. Kylian Mbappé a voulu enfiler sa tenue préférée, celle du sauveur. Ce n’est pas la chose la plus appropriée, car cela pousse parfois le Parras à trop forcer ses actions. Pour sa défense, il était l’un des rares à mettre une certaine intensité dans ses actions.

Lire Aussi :  RTE alerte sur le risque «élevé» de tensions sur le réseau en janvier
Lire aussi : Coupe du monde 2022 : le Danemark et la Tunisie se neutralisent dans le groupe français

Au moment où on s’y attendait le moins, les hommes de Deschamps ont réussi à remettre la tête en place. Une action générale de première classe a suffi pour revenir à la réunion. Ce n’était pas bon jusque-là, Rabiot de la tête sur un magnifique centre de Théo Hernandez, laissé très tranquille par la défense athlétique australienne (27e1-1).

Le 51e but de Giroud

Revigorés, les Bleus sont entrés dans la scène finale. C’était l’heure. Indécis dans la première demi-heure de jeu, Olivier Giroud s’illustre d’une tête non cadrée. L’attaquant milanais n’a aucun regret, car il était clairement hors-jeu, même sans l’aide de la nouvelle machine semi-automatique pour détecter les positions illégales.

L’attaquant milanais s’est vu offrir une seconde chance. Sur une entame courte et audacieuse – certainement trop – le gardien Mathew Ryan a mis son défenseur en danger. Rabiot, encore, mettait la pression, Mbappé récupérait le ballon, à ses trousses pour les Turinois, renvoyés pour le troisième larron. Aux six mètres, Giroud n’a dû inscrire que le deuxième but de son équipe (32e, 2-1). Et déjà un but de plus qu’au dernier Mondial pour remplacer Benzema, qui se retrouve à la pointe de l’attaque française en raison de la blessure du Ballon d’Or 2022.

La seule mauvaise nouvelle de la soirée est la blessure de Lucas Hernandez au genou droit, qui semble très grave.  A Al Wakrah, le mardi 22 novembre 2022.

L’équipe de France semblait sortir de sa léthargie. Un avertissement à chaud a ensuite servi de rappel, heureusement sans conséquence. Pavard, manquant de courage, laissa sa place vis-à-vis. Irvine a raté l’égalisation pour rien, lorsqu’il a récupéré sa tête en arrière doucement sur le poteau de Lloris (45e). Peur simple et court. Et, définitivement de retour dans la bonne direction, les champions du monde ont blanchi l’Australie en deuxième période.

Lire Aussi :  Évolution de la situation sanitaire par région en France ce jeudi 27 octobre 2022

Une « zlatanerie » – ou « papinade » un peu manquée – de Giroud est tombée de peu en deçà du cadre (50e). Puis, un défenseur australien a sauvé in extremis une belle reprise d’Antoine Griezmann (67e), qui peut et qui doit faire mieux dans les prochains matchs. Un instant plus tard, Ousmane Dembélé s’est également réveillé. Le Barcelonais a envoyé un bon centre sur la tête de Mbappé, mais pas sa spécialité (68e, 3-1). Il vaut mieux mesurer 1,85 m et 1,98 m – les tailles de la charnière centrale de l’équipe australienne – pour donner autant de liberté à l’attaquant français, auteur du troisième but franc.

Les vagues françaises sont devenues plus profondes et les Australiens, les surmontant, ont eu du mal à se faire connaître en tant que surfeurs. Sur un centre brillant de Mbappé, Olivier Giroud a inscrit un doublé (71e, 4-1), de sa tête, son armée de lions. Grâce à ses 51e but sous le maillot bleu, il égale le record de Thierry Henry en équipe de France. La fin de match a été l’occasion d’introduire quelques remplaçants : Kingsley Coman, Youssouf Fofana, Marcus Thuram et Jules Koundé.

Après avoir montré deux visages complètement différents, l’équipe de France a réussi son entrée en lice au Qatar. Ce beau succès, conjugué au match nul entre le Danemark et la Tunisie, lui permet même de dissiper une partie des craintes qui ont accompagné le tenant du titre pendant trois éditions de la Coupe du monde. En 2010, 2014 et 2018, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne ont été éliminées au premier tour. Cette sombre perspective s’éloigne déjà un peu pour les Bleus, surtout s’il y a un bon résultat, samedi 26 novembre face aux Danois.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button