Argentan. RecyOuest est la seule au monde à recycler des plastiques agricoles

3 500 tonnes de plastique sont stockées sur d'anciens terrains industriels.
3 500 tonnes de plastique sont stockées sur d’anciens terrains industriels. ©Benoît Lesaulnier

A quoi sert ce mur en plastique, visible depuis l’avenue de la Zone Industrielle d’Argenton ?

Dans les anciens locaux de l’usine de conditionnement Amcor Flexibles. Le mandat recommence à partir de 2021.

RecyOuest a implanté ses enseignes sur huit mille mètres carrés où se trouvent bon nombre de leurs machines.

La seule réponse au monde

L’entreprise argentine est spécialisée dans le recyclage des cordes et tuyaux utilisés pour rouler les balles de paille.

“Aujourd’hui, il n’y a pas d’autre technologie au monde que la nôtre pour recycler les tuyaux et les câbles.”

Pierre-Nicolas Mussillier ; Directeur environnementale.

Les secrets de leur méthode de recyclage sont bien gardés, donc c’est cher et exclusif aux anciennes startups.

Lire Aussi :  pourquoi la situation sera encore plus à risque dans un an

En 2014, Marcela Moisson a pensé à une solution jusqu’alors inutile, celle de recycler ces matériaux. Originaire du Pérou, le président et fondateur de RecyOuest s’est inspiré de l’industrie textile pour arriver à un résultat intéressant. “Nous avons construit le process pour produire notre ligne de production de panneaux de particules”, explique Pierre-Nicolas Mussillier. Cela signifie de petites balles en plastique en polyéthylène. Cela remonte à l’industrie du plastique et à la création de nouveaux objets en matière recyclée.

Pierre-Nicolas Mussillier, Responsable Commercial et Environnement de RecyOuest, présente le dernier né de l'entreprise, l'aggloméré.
Pierre-Nicolas Mussillier montre le produit fini de l’entreprise, l’aggloméré. ©Benoît Lesaulnier

Point stratégique

“60% du stock de filets en France se trouve dans l’ouest de la France”, rapporte Pierre-Nicolas Mussillier. Cela en fait un point stratégique pour l’entreprise argentine. La proximité de la source limite le transport.

Lire Aussi :  la Fed relève son taux de 0,75 point de pourcentage mais pense à ralentir ses hausses
Vidéos : Actuellement dans Actu

L’entreprise a pour objectif de recycler les déchets d’autres régions françaises et de les déverser un jour à l’étranger.

Ramassez les filets.

Devant les 3 500 tonnes de plastique aperçues dans la rue, la société Adivalor collectait et traitait les déchets agricoles. Depuis de nombreuses années, des points de collecte sont collectés à certaines dates pour récupérer tous les déchets de l’agriculture.

« Les moustiquaires sont souvent livrées très sales ou mal stockées, ce qui complique notre activité. Nous voulons accompagner les éleveurs vers une routine de recyclage pour devenir naturelle. »

Soutenir les éleveurs.

La plupart de ces déchets sont utilisés par les agriculteurs, notamment pour la paille ou le foin. Des points de collecte sont organisés en Normandie depuis plusieurs années.

« Auparavant, les déchets étaient directement enfouis ; Maintenant, ça vient à nous.”

Les cordes trouvent parfois une seconde vie dans le reste de l’Europe. « Bien que la qualité soit très faible » ; Le responsable en charge de la section commerciale a souligné.

Lire Aussi :  Forte hausse en vue en Europe après les propos de Powell sur les taux - 01/12/2022 à 07:58

“Les filets sont bien enfouis si les éleveurs ne les brûlent pas”, précise le responsable du Recyouest.

Les plastiques incinérés présentent des risques pour la santé et polluent l’environnement. C’est pourquoi l’entreprise souhaite poursuivre ses études afin que chacun puisse travailler de manière durable.

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre Le Journal de l’Orne dans la rubrique Mes actualités. Après une inscription en un clic, Vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques préférées.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button