Afrique du Sud : Charles Ollivon, ou le renouveau d’un ancien capitaine du XV de France

Charles Ollivon (à droite), lors du match France-Australie, au Stade de France, à Saint-Denis, le 5 novembre 2022.

Charles Ollivon n’est pas bleu chez les Bleus. International depuis 2014, sélectionné à vingt-cinq reprises, le troisième ligne de 29 ans fait partie des “anciens” du groupe en France. Cependant, il admet qu’il était “du sang” quand vous pénétrez sur la pelouse du Stade de France, le 5 novembre, pour affronter – et vaincre (30-29) – l’Australie. Il pourrait y en avoir d’autres, samedi 12 novembre à 21 heures, au stade Vélodrome de Marseille, avant d’affronter l’Afrique du Sud, championne du monde en titre.

Si le feu d’artifice, les jeux de lumière et la musique qui accompagnent la sortie des vestiaires suffisent à motiver un rugbyman de 1,99 mètre et 114 kilos, ils n’expliquent pas tout le ressenti de Charles Ollivon. Victime d’une rupture des ligaments croisés du genou gauche en juin 2021, le Toulonnais, à Saint-Denis (Seine-Seine-Denis), a effectué un retour surprenant dans le XV de France “premium”. Absent des terrains jusqu’en mars, il n’a retrouvé les Bleus que l’été suivant, lors d’une tournée au Japon où le sélectionneur, Fabien Galthié, avait convié plusieurs seconds couteaux pour sortir ses meilleures lames tranquilles.

Lire Aussi :  Immobilier, récession, taux, déficits… “où va la France ?”
Lire aussi : Rugby : au bout du suspense, les Bleus réussissent leur rentrée face à l’Australie

Alors “Le Grand Charles” n’a participé qu’en marge dans la bonne période pour les Bleus, une série – qui s’enchaîne – de onze succès. Surtout, il a assisté, en mars, au Grand Chelem, le premier prix français depuis douze ans. « Il préfère prendre du recul. Il prenait régulièrement des nouvelles pendant le Tournoi, mais c’était difficile pour lui de s’arrêter alors que les garçons traversaient quelque chose de grand.” a déclaré le joueur Gabin Villière, son partenaire de choix et en club.

Lire Aussi :  Équipe de France : Ces incroyables révélations sur le mercato de Griezmann

« Se croiser est la chose la plus compliquée »

Passant juste à côté de la gloire, Charles Ollivon a également perdu le capitaine de l’équipe de France, qui était responsable d’Antoine Dupont. Et lors de la tournée d’automne en cours, le rugbyman, tombé dans la hiérarchie du troisième ligne tricolore, est surtout placé dans le XV de départ en raison de l’absence due à la blessure de François Cross, qui a additionné les matchs et les victoires. . amis Gregory Alldritt et Anthony Jelonch. D’autant plus qu’à un an de la Coupe du monde en France, Fabien Galthié semble de moins en moins changer son équipe habituelle. Contre l’Afrique du Sud, l’entraîneur a également mis à jour les gardiens pour le match contre l’Australie.

Pendant que ses partenaires de l’équipe de France récoltaient les lauriers, Charles Ollivon travaillait, et travaillait dur. « Se croiser est la chose la plus compliquéedit Gabin Villelière. Mais Charles avait une grande force mentale et a travaillé dur pour revenir au plus haut niveau dès que possible. Il n’a jamais abandonné. »

Il vous reste 60,81% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button