Adolescente tuée à Tonneins : antécédents du suspect, garde à vue prolongée… ce que l’on sait de la mort de Vanessa, 14 ans

Le suspect de 31 ans qui a enlevé et tué une jeune fille de 14 ans à Tonneins (Lot-et-Garonne), a reconnu avoir assassiné la jeune fille hier. Sa garde à vue a été prolongée ce dimanche 20 novembre. Voici ce que nous savons de l’enquête.

La surprise est totale à Birac-sur-Trec où une jeune fille a été retrouvée morte dans une maison abandonnée. En conférence de presse hier, samedi 19 novembre, le procureur d’Agen, Olivier Naboulet, a donné plus d’informations sur cette flambée vicieuse. Voici ce que nous savons.

Il a été porté disparu

C’est la mère de l’adolescente qui a rapporté que sa fille avait disparu vendredi midi, sans avoir vu sa fille revenir du collège Germillac à Tonneins. Après cela, la gendarmerie a décidé d’utiliser “des images de vidéosurveillance de la ville de Tonneins” qui ont envoyé les enquêteurs sur la piste du suspect. Sur ces images, on voit en réalité un véhicule, qui appartient à une personne connue de la justice pour des faits d’agressions sexuelles et de vol. On voit aussi la jeune fille monter dans la voiture.

Lire Aussi :  Mort de Justine Vayrac : des habitants de toute la France viennent lui rendre hommage à Tauriac

Grâce à ces premières informations, la police parvient à identifier le suspect.

La victime

Scolarisée en 4ème dans une unité d’enseignement allophone pour nouveaux arrivants, la petite Vanessa était originaire d’Espagne. La famille ne parle pas français. Sous le choc, les parents ont été transportés à l’hôpital.

Elle avait un frère et une sœur.

Déjà condamné pour agression sexuelle

De nationalité française, il s’agit d’un intérimaire de 31 ans “qui habite le Marmandais”, a-t-il décrit le procureur. Ce dernier n’a pas connu la justice puisqu’il a été accusé, à l’âge de 15 ans, d’avoir agressé sexuellement un mineur, commis en 2006. Il avait été condamné à 15 jours de prison à l’époque, a précisé le procureur.

Cette condamnation “était assortie d’une peine avec sursis total avec mise à l’épreuve de deux ans”. Il n’a pas fait l’objet de sanction disciplinaire, “n’a pas été inscrit au fichier des délinquants sexuels” et “ne fait plus parler de lui depuis 2011”.

Lire Aussi :  Le contrôle technique pour les deux-roues, abrogé par le gouvernement, est rétabli par le Conseil d’Etat

Un aveu rapide

Après son interpellation, l’homme a été placé en garde à vue vendredi vers 22h45. Il a dit aux enquêteurs “très rapidement” “Je sais pourquoi vous êtes ici” et a admis que le meurtre était une lutte. Il a ensuite pris où il cachait le corps de la jeune fille. Maison abandonnée, avenue de Tauzinat, à Birac-sur-Trec, à quelques kilomètres au nord de Tonneins.

Il a reconnu avoir agressé sexuellement la petite fille.

Recherche en cours

Il s’agira désormais de comprendre comment et pourquoi le principal suspect a pu commettre un tel crime. “Nous sommes au tout début de l’enquête”, a déclaré le maître d’Agen.

Pour l’instant, comme indiqué BFMTVLa garde à vue du trentenaire a été prolongée ce dimanche 20 novembre.

Sensations à Tonneins

Le maire de Tonneins, Dante Rinaudo a adressé un message aux habitants de la commune. Il a parlé d'”un adolescent qui ne demandait rien à personne et rencontrait la mauvaise personne au mauvais moment”. Après avoir soutenu les parents de Vanessa à l’hôpital, il a vu “dans leurs yeux, dans les yeux des enfants, toute cette agonie et ces remises en question qu’on peut avoir quand on est enfant”.

Lire Aussi :  Immobilier, récession, taux, déficits… “où va la France ?”

“Ce sont des moments particulièrement difficiles pour eux”, a conclu le maire.

Interrogés par La Dépêche, les voisins les plus proches de l’immeuble abandonné depuis plus de 30 ans n’ont rien entendu. “On a appris ça à la télé. C’est très dramatique”, a expliqué l’un d’eux. Des adolescents croisés avec nos collègues devant le collège de l’association montrent qu’ils avaient “peur”, “on est à la campagne ici”, ont-ils lancé.

Le carnaval qui devait commencer hier a été annulé car la ville est en panique.

Le propriétaire a été appelé sur les lieux pour aider les enquêteurs. Ils doivent savoir si le meurtre a eu lieu sur le site ou si le corps y a été déposé.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button